Nous serons présents aux salon des Littératures Européennes à Cognac

 la-litterature-jeunesse-occupe-une-part-importante-du_384552_536x358p

Lors du salon des Littératures Européennes à Cognac du 21 au 24 novembre, nous animerons des ateliers d’illustration pour les enfants, ferons une exposition et proposerons un espace boutique !

Le festival littéraire cognaçais accorde une grande place aux jeunes lecteurs. Un prix des collégiens est ainsi créé cette année. La littérature jeunesse occupe une part importante du festival, avec un grand choix d’ouvrages.. PHOTO/Photo J. K.

Les enfants sont les lecteurs de demain. » C’est pour leur donner le goût des livres le plus tôt possible que Sophie Jullien, la directrice, et toute l’équipe de Littératures européennes, leur consacrent une large place dans le festival automnal cognaçais.

Du 21 au 24 novembre, les gosses auront leur espace librairie dédié au premier étage de La Salamandre. Solenne Fonteneau et Thomas Bargain, graphistes et illustrateurs cognaçais, s’occupent de la décoration. « On se base sur le thème du voyage pour créer une ribambelle de toiles très colorées. L’escalier aussi sera décoré », promettent-ils. « Cette décoration est appelée à évoluer et à perdurer », renchérit la directrice, qui s’associe avec eux pour la première fois. Les deux artistes animeront aussi des ateliers d’illustration et de jeux.

Comme d’habitude, la librairie fera la part belle aux ouvrages jeunesse en lien avec le Texte Libre. Des auteurs comme Chiara Carrer, Béatrice Masini ou Lucile Placin seront présents. La grande nouveauté de cette année est la mise en place du prix des collégiens. « Ça fait quelques années qu’on y réfléchissait. Le prix lycéen fonctionne bien, mais on ne voulait pas faire de copié collé », résume Sophie Jullien.

L’art du graffiti en question

La sélection des trois livres repose sur « L’île » d’Armin Greder, un ouvrage adapté au théâtre et joué à L’Avant-Scène en janvier. Les élèves des collèges de Cognac, Barbezieux, Segonzac et Montlieu-la-Garde constituent le jury de ce prix inédit.

Autre nouveauté: Vincent Bretagnolles, animateur du patrimoine; Mathieu Perronno, graffeur, et Francesco Acerbis, photographe, tiendront une conférence à trois voix sur l’art du graffiti. Le dernier exposera ses clichés regroupés dans le livre « Mon safari dans Paris ». Il y immortalise les animaux tagués ou peints sur les murs de la capitale. Le festival, créé en 1988, promet encore de belles rencontres.

Article Charente Libre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s